AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ciao l'artiste!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Prof
Admin
avatar

Nombre de messages : 8084
Localisation : Salle 006
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Ciao l'artiste!   Mer 15 Oct - 0:05

Guillaume Depardieu s'est éteint à 37 ans! Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Je l'avais adoré dans "Les Apprentis", notamment...


Avec une petite image pour que le post soit moins tragique. Ce film est culte. Je l'avais découvert dans ce rôle!


Dernière édition par The Prof le Mer 15 Oct - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ts3-objectifbac2006.easyforumpro.com En ligne
Salim

avatar

Nombre de messages : 352
Age : 25
Localisation : Miami Beach, or at Orlando
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Mer 15 Oct - 1:27

j'en ai entendu parler mais jle conais pas !


Il est très jeune !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algerie3893@hotmail.fr
The Prof
Admin
avatar

Nombre de messages : 8084
Localisation : Salle 006
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Dim 15 Mar - 3:56

Et merde...
Sale news découverte sur la toile ce soir: Alain Bashung est mort! snif

Immense artiste.
Son meilleur album pour moi: "Fantaisie militaire"
Son meilleur morceau pour moi: "Madame rêve"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ts3-objectifbac2006.easyforumpro.com En ligne
Marco

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : *hihi*
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Lun 16 Mar - 0:55

aie aie aie j'ai vu ca dans le JT de 20h... Madame reve, un classique incontestable!. L'intro est d'une puissance !!! *les premieres notes* hop ca c'est Bashung! c'est comme killing in the name on reconnait tout de suite (oué jsais la comparaison est naze mais bon l'idée est là) et puis ca nous emporte illico presto. Ahh ensuite les paroles d'une finesse extreme... Derriere ses lunettes il a su trouver la bonne équation désir et fantasme accompagnés d'une mélodie je dis que c'est FORT, il écrivait bien.C'est l'un des seuls chanteur fr que japprecie UN GRAND s'est envolé ! il est devenu une légende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Prof
Admin
avatar

Nombre de messages : 8084
Localisation : Salle 006
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Lun 16 Mar - 3:07

Marco a écrit:
aie aie aie j'ai vu ca dans le JT de 20h... Madame reve, un classique incontestable!. L'intro est d'une puissance !!! *les premieres notes* hop ca c'est Bashung! c'est comme killing in the name on reconnait tout de suite (oué jsais la comparaison est naze mais bon l'idée est là) et puis ca nous emporte illico presto. Ahh ensuite les paroles d'une finesse extreme... Derriere ses lunettes il a su trouver la bonne équation désir et fantasme accompagnés d'une mélodie je dis que c'est FORT, il écrivait bien.C'est l'un des seuls chanteur fr que japprecie UN GRAND s'est envolé ! il est devenu une légende.

Allez on se fait plaisir:



Je me souvenais plus qu'il y avait Fanny Ardant dans le clip
Les parties de violons sont superbes (entre les pizzicatos et les nappes)... la classe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ts3-objectifbac2006.easyforumpro.com En ligne
Ultraviolet

avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Lun 16 Mar - 6:18

Vous m'étonnez, Bashung était quasi mort aux victoires de la musique... pfff ce n'est qu'au dernier moment qu'on reconnait la valeur de son oeuvre, en fait, ce n'est même pas le cas, de la pure hypocrisie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Prof
Admin
avatar

Nombre de messages : 8084
Localisation : Salle 006
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Lun 16 Mar - 19:12

Ultraviolet a écrit:
Vous m'étonnez, Bashung était quasi mort aux victoires de la musique... pfff ce n'est qu'au dernier moment qu'on reconnait la valeur de son oeuvre, en fait, ce n'est même pas le cas, de la pure hypocrisie...

Si tu fais allusion à certains médias qui ne s'intéressent pas à certains artistes mais qui à leur mort pleurent des larmes de crocodiles avant de zapper le jour suivant sur une autre actu, je suis entièrement d'accord avec toi. Je ne suis pas non plus fan des surenchères lacrymales.

Me concernant, je suis particulièrement touché car d'une part, Bashung était alsacien (comme myself) et aussi parce que de nombreux de ses morceaux ont jalonné ma propre vie : depuis le "Vertige de l'amour" découvert un été en colo en culottes courtes jusqu'à la noirceur d'"Imprudence" et un festival en 2004 où j'avais avec mon groupe eu l'honneur de (très modestement) partager l'affiche avec lui notamment (je vous rassure: nous sur une petite scène et lui sur la big one). L'ayant alors vu et entendu de près, j'avais été sous le charme.

Et puisque l'heure est aux hommages, je vais me contenter d'un petit extrait d'une review que j'avais faite de ce jour-là (puisque j'avais l'habitude de chroniquer un peu tous nos concerts et tous ceux que je voyais).

Festival des Artéfacts - Hall Rhénus - Strasbourg - Avril 2004

vendredi... 18h37... sautillant hors du tram, je commence à capter les premières effluves de festival, les gens sont fringués rock'n'roll et se pressent vers les grilles... j'adore... je réalise qu'on va faire partie du truc ou plutôt, je ne le réalise pas vraiment encore... chaque fois que je vois un aspect du festival, les bars, le merchandising, les vigiles, les gens, je savoure le fait d'y participer activement cette année... les lieux me paraîssent familiers, ainsi que le déroulement des opérations... l'atmosphère est la même qu'il y a deux ans. je me presse vers le locochapiteau, l'arène où ze big thing va se produire et là, je découvre LOVA MI AMOR sur scène (très bons, d'ailleurs, au passage)... l'exictation monte encore d'un cran lorsque je m'aperçois que les concerts sont filmés avec 3 caméras, que les lights sur scène sont trèèèès chouettes et que le public est au rendez-vous des groupes locaux... l'heure tourne et le set de BASHUNG n'est plus qu'à une portée d'oreilles. Bientôt d'yeux puisque me voilà relativement bien placé face à la scène, à quelques mètres d'un verre d'eau posé sur une petite table on stage et éclairée par un faisceau... aaaah la mise en scène... l'Alain arrive tel Attila, tel Othello ou plutôt tel un Nosferatu RayBanien. On sent le bonhomme féru de cinéma car son entrée me semble très théatrâle... l'homme impose le respect... il est accompagné de nombreux zikos, formant un arc de cercle autour du poète, qui commencera à égrainer ses rimes au détour de coups d'archet et de cordes de contrebasse caressées. Une atmosphère d'écoute et d'envoûtement s'installe. Bashung se souvient dans un petit sourire ses racines locales et enchaîne les morceaux "imprudents". De temps en temps, un phrasé s'intensifie, un mot dérape, des accords se distordent pour mieux retomber en planant dans la grande salle attentive. "On m'a vu dans le Vercors sauter à l'élastique...". Quelques tubes aussi. Forcément. Dommage que je sois totalement épuisé de ma journée et que mes jambes commencent à déclarer forfait. C'est le moment du rappel. Et là, je dois dire que j'en oublie ma fatigue. Deux grands morceaux vont s'enchaîner, l'un dont je ne connais pas le titre, mais chanté en duo avec sa femme, une ballade sensuelle et dépouillée et "Madame rêve", un de mes favoris, terriblement éthéré et sublime. L'arpège de violon en pizzicato: fabuleux. Transporté. Là, je savoure. Incontournable "Vertige de l'amour" qui déclenche l'enthousiasme de la foule. Il n'y aura qu'un crétin hurlant "Bénabaaaar" dans un moment susurré et intimiste pour venir un instant, casser la magie des mots. Mais la bêtise glisse sur le maître des lieux qui, imperturbable, continue à s'abandonner. Un bien beau concert. Un bien grand monsieur. Ovation. Sortie de scène façon cinématoscope. Chapeau bas. Epuisé, je regagne mes pénates. Tant pis pour la chanson à textes de Bénabar. Ce sera pour une autre fois.

Voilà, c'était mon mini-hommage post-mortem.
En plus, j'ai un de mes meilleurs potes qui est quasiment un sosie de Bashung jeune, donc ça m'a fait encore plus bizarre! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ts3-objectifbac2006.easyforumpro.com En ligne
Marco

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : *hihi*
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   Mar 17 Mar - 1:42

Citation :
l'Alain arrive tel Attila, tel Othello ou plutôt tel un Nosferatu RayBanien.
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ciao l'artiste!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciao l'artiste!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artiste : shirel
» Portrait de l'artiste en jeune chien
» Pétition de Stop Animals Genocid contre l'artiste bourreau
» Kazuo Shiraga: moine zen et artiste
» Au nom de l'Art, un "artiste" fait mourir un chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions diverses-
Sauter vers: